Vive la Résistance

1 juillet 2010

Cérémonie en hommage à Daniel Desmeulles, ancien chef F.F.I. du département de l’Orne.

Classé sous ACTUALITE,CEREMONIE,HOMMAGE,MEMOIRE — Vive la Résistance @ 15 h 00 min

danieldesmeulles.jpg
Daniel Desmeulles (1911-1945)

 

 

Une cérémonie en hommage à Daniel Desmeulles aura lieu à Alençon (Orne).

 

Le mardi 13 juillet 2010 à 18 heures,

Place du Commandant Desmeulles

 

Prises d’armes avec la présence exceptionnelle de l’Ecole de Saint-Cyr et défilé militaire.

 

« Itinéraire pour vous rendre sur la Place du Commandant Desmeulles,
cliquer sur l’image ci dessous
« 

placeducommandantdesmeulles.jpg

 

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés.

18 juin 2009

Des lauréats du Concours de la Résistance à Oradour-sur-Glane.

Classé sous ACTUALITE,MEMOIRE,SORTIE — Vive la Résistance @ 17 h 11 min

sortieoradourmusedubouchelimoges01.jpg
Les 13 lauréats devant l’entrée du musée national Adrien Dubouché (Limoges) avec Gislaine Danguy (secrétaire de l’association), Christian Bayard (chauffeur) et Christophe Bayard.

 

L’association « Vive la Résistance » a organisé une sortie pédagogique sur le site du village martyr d’Oradour-sur-Glane du 15 au 17 juin 2009. Cette sortie, entièrement financée par le Rotary Club d’Alençon, s’adressait à 13 élèves de troisième du collège Louise Michel, lauréats du Concours de la Résistance et de la Déportation.
La visite des ruines d’Oradour-sur-Glane, village totalement détruit par les nazis le 10 juin 1944, constituait le moment fort de ces trois jours de sortie. Vision terrible et inoubliable d’un acte de barbarie qui a couté la vie à 642 personnes en quelques heures.
Ce séjour en Haute-Vienne a également permis aux élèves de visiter le musée de la Résistance et de la Déportation de Limoges. L’occasion de rappeler l’importance et l’efficacité de l’action de la Résistance du Limousin dans les combats de la Libération mais aussi que la tragédie d’Oradour-sur-Glane n’est toujours pas clairement expliquée car il n’y avait pas de maquis dans ce secteur du département.
Près de 65 ans après : ni haine, ni oubli. Se souvenir constitue en effet la principale raison pour laquelle le site d’Oradour-sur-Glane est devenu monument historique, conservé dans l’état, juste après la guerre.
Le séjour s’est terminé par la visite, plus souriante, du musée national Adrien Dubouché, superbe musée de la porcelaine de Limoges.
Des élèves ravis et un travail de mémoire grandeur nature qu’ils garderont, c’est certain, au plus profond de leur âme
.

monumentoradour.jpg
Détail du monument aux morts d’Oradour-sur-Glane.

 

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés.

11 juin 2009

Sortie pédagogique à Oradour-sur-Glane.

Classé sous ACTUALITE,MEMOIRE,SORTIE — Vive la Résistance @ 20 h 10 min

laurats2009.jpg

les lauréats 2009 du Concours de la Résistance et de la Déportation en compagnie de M. Jacques Pigneaux de Laroche, Français libre de 1940, Ancien de la 1ère D.F.L.

 

L’association « Vive la Résistance » organise et finance, en partenariat avec le Rotary Club d’Alençon,
une sortie pédagogique sur le site du village martyr d’Oradour-sur-Glane.

Cette sortie s’adresse aux élèves de troisième
du collège Louise Michel, lauréats du Concours de la Résistance et de la Déportation.

 

Elle se déroulera du 15 au 17 juin 2009.

 

Au programme :

  1. Visite du Centre de la Mémoire et du village martyr d’Oradour-sur-Glane.
  2. Visite du musée de la Résistance et de la Déportation de Haute-Vienne.
  3. Visite du site du Mont Gargan (haut lieu de la Résistance en limousin).
  4. Visite du musée national Adrien Dubouché  Limoges (histoire de la porcelaine de Limoges).

insignemaquislimousin.jpg
Insigne Maquis du Limousin.

 

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés.

15 août 2008

Cérémonie (Nécropole Nationale des Gateys) Samedi 23 août 2008

Classé sous CEREMONIE,MEMOIRE — Vive la Résistance @ 7 h 42 min

Nécropole Nationale des Gateys
(Commune de Saint-Nicolas des Bois)

plaqueauxmortsgateysredimensionner.jpg

La plaque des morts de la 2ème D.B. dans l’Orne.


Programme :

10 h 00 : cérémonie en hommage aux morts de la 2ème D.B., tombés lors des combats de la Libération dans le département de l’Orne.
Cette cérémonie est organisée par la section de l’Orne du « Souvenir Français ».

 

 

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés. 

1 août 2008

Journée nationale, Alençon le 20 Juillet 2008.

Classé sous CEREMONIE,JOURNEE,MEMOIRE — Vive la Résistance @ 19 h 08 min

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux « Justes » de France.

photosquaredc3a9portc3a9s20juillet2008.jpg

les autorités civiles et militaires, et les représentants d’associations patriotiques, devant la stèle du Square des Déportés, place Bonet à Alençon.

Comme partout en France, dimanche 20 juillet 2008, était organisée à Alençon une cérémonie dans le cadre de la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux « Justes » de France. Parmi l’assistance, nous avions notamment le plaisir de retrouver Françoise Comte, Résistante, déportée à Sachsenhausen et Ravensbrück, et Simon Igel, rescapé d’Auschwitz et de Bergen Belsen.

Cette journée, très importante, associe la reconnaissance de la responsabilité de l’État français (régime de Vichy) dans les crimes perpétrés pendant l’Occupation, au 16 juillet, date anniversaire de la rafle du Vélodrome d’Hiver.

Deux textes ont fixé successivement les modalités de cette journée :

Le décret n° 93-150 du 3 février 1993, signé par le président de la République François Mitterrand, institue « une journée nationale commémorative des persécutions racistes et antisémites commises sous l’autorité de fait dite « gouvernement de l’État français » (1940-1944) ». Cette commémoration est fixée le 16 juillet, date anniversaire de la rafle du Vélodrome d’Hiver, si ce jour est un dimanche ou sinon le dimanche suivant.
Le souvenir de cet épisode tragique de l’Occupation était déjà précédemment entretenu par des cérémonies organisées au sein de la communauté juive.

La loi n° 2000-644 du 10 juillet 2000 reprend et modifie le décret en intégrant un hommage aux « Justes » de France. Ce jour est ainsi l’occasion pour la nation de témoigner sa reconnaissance à tous ceux « qui ont recueilli, protégé ou défendu, au péril de leur propre vie et sans aucune contrepartie, une ou plusieurs personnes menacées de génocide ».

Le 16 juillet 1995, dans un discours prononcé lors de cette commémoration, le président de la République, Jacques Chirac, reconnaissait que « la folie criminelle de l’occupant a été secondée par des Français, par l’État français », que « la France, ce jour-là, accomplissait l’irréparable ». Il rappelait en outre que la rafle du Vélodrome d’Hiver fut « le point de départ d’un vaste mouvement de résistance [dans lequel s'engagèrent] de nombreuses familles françaises », des « Justes » qui sauvèrent de nombreux juifs.

Nous publions ci-après le message de M. Jean-Marie Bockel, secrétaire d’État à la défense et aux anciens combattants. Ce message a été lu, le 20 juillet 2008, par M. Raymond Jourdain, secrétaire général de la préfecture de l’Orne.

logosuite.gif

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés. 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus