Vive la Résistance

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

25 novembre 2009

Soirée spéciale “Hommage au Maréchal Leclerc et à la 2e DB” Le mardi 8 décembre 2009 à Alençon.

Classé sous ACTUALITE,HOMMAGE,RENDEZ-VOUS-TEMOIGNAGE,SOIREE-SPECIALE — Vive la Résistance @ 14 h 20 min

« Vive la Résistance propose

une soirée spéciale« 

 

« HOMMAGE
AU MARÉCHAL LECLERC
ET À LA 2ème D.B.
« 

 

leclercportrait1.jpg

 

« Une épopée de légende »

 

avec pour thème principal :

Les femmes au combat, les Rochambelles

 

MARDI 8 DÉCEMBRE 2009


ALENCON – HALLE AUX TOILES –

À PARTIR DE 20 H 30

 

« Entrée libre« 

 

Avec la présence exceptionnelle et le témoignage de plusieurs « Rochambelles », Français libres et anciens de la 2ème D.B.

rochambelles02.jpg
Embarquement des Rochambelles à Southampton (30 juillet 1944).

200px2edbinsigne.jpginsignegrouperochambeaunew.jpg

Retrouvez ci-après un article sur le groupe Rochambeau écrit par Mme Rosette Peschaud, ancienne Rochambelle, présente à Alençon lors de la soirée spéciale du 8 décembre 2009.

logosuite.gif

 

 

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés.

2 novembre 2009

Conférence-débat le 19 novembre 2009 à Alençon : « Il était une fois la Légion d’Honneur ».

Classé sous ACTUALITE,CONFERENCE - DEBAT,TEMOIGNAGE — Vive la Résistance @ 23 h 39 min

lgiondhonneur.jpg

La croix de Chevalier de la Légion d’honneur.

 

 

L’association « Vive la Résistance » organise une conférence-débat sur le thème de la Légion d’honneur, avec André Bessière et Danièle Déon-Bessière, le jeudi 19 novembre à Alençon.

Elle se déroulera dans la salle Baudelaire (rue Porchaine), à partir de 20 heures 30.


« Entrée libre« 

Une séance de dédicaces sera organisée à l’issue de la conférence-débat.

 

 

André Bessière, résistant-déporté devenu historien, est l’auteur de nombreux ouvrages sur la Résistance et la Déportation.
Il a également publié en 2008 un ouvrage intitulé « Il était une fois la Légion d’honneur, de la croix des braves au ruban rouge ».

couverturelgiondhonneur.jpg
« Il était une fois la Légion d’honneur »

 

Danièle Déon-Bessière est l’auteur d’un ouvrage intitulé « Les femmes et la Légion d’honneur depuis sa création ».
Rédacteur en chef de la revue « Le Ruban rouge », organe de liaison du Cercle Austerlitz, association ayant pour but de pérenniser les valeurs civiques et morales, Danièle Déon-Bessière déploie depuis des années une activité intense dans le cadre d’associations patriotiques. Elle a notamment été secrétaire générale de l’Association des membres de la Légion d’honneur décorés au péril de leur vie et secrétaire générale de l’Amicale des Déportés Tatoués du 27 avril 1944
Depuis 1998, elle se consacre essentiellement à l’écriture et se penche sur le destin de femmes illustres, méconnues ou oubliées.
Membre de l’association des Écrivains Combattants et sociétaire de la Société des Gens de Lettres, elle est également conférencière et auteur d’articles dans différentes revues associatives et sur le Net.

tous droits réservés à Vive la Résistance ne pas copier cette image sous peine de poursuites
André Bessière venu témoigner devant les élèves,
au collège Louise Michel d’Alençon, le 11 mars 2008.

 

Né à Paris le 02 décembre 1926, André BESSIÈRE a quatorze ans en 1940 lorsque, de retour de l’exode, il retrouve la capitale occupée par les troupes allemandes.
Engagé dans la Résistance en janvier 1942, il est chef de groupe lors du démantèlement de sa section en décembre 1943, ce qui l’amène à fuir précipitamment.
Arrêté à la frontière espagnole, incarcéré à la Citadelle de Perpignan puis transféré au camp de Royal-Lieu à Compiègne, il est déporté en Allemagne le 27 avril 1944 avec quelques 1700 autres prisonniers.
Il traverse successivement les camps d’Auschwitz, de Buchenwald et de Flossenburg avant d’être envoyé au kommando de Floha en Saxe.
Libéré par les Russes le 7 mai 1945 à Theresienstadt dans les environs de Prague en Tchécoslovaquie, il y contracte le typhus et ne sera rapatrié que le 23 juin suivant.
Après quelques mois de convalescence, il s’engage dans l’armée afin de préparer l’école interarmée de Coetquidan et cette fois revoit l’Allemagne en vainqueur et en occupant, mais le départ de son régiment pour l’Indochine nécessite une visite médicale qui décèle chez lui un mal contracté en déportation.
Réformé définitivement, il retourne à la vie civile en 1948.
Reprenant alors ses études, il obtiendra son diplôme d’Ingénieur en 1950, fondera sa propre entreprise et, dans les années 60, co-participant à d’importants travaux dans le Constantinois il vivra jusqu’à son terme les grandes étapes du drame algérien.
Retiré des affaires depuis 1983, il se consacre entièrement à la rédaction d’une biographie de groupe couvrant cinquante années de l’histoire de notre pays, ainsi qu’aux responsabilités qu’il assume au sein de diverses Associations.
Après avoir été Secrétaire Général de l’Union Départementale des Combattants Volontaires de la Résistance de l’Hérault, il est aujourd’hui Président de l’Amicale des Déportés Tatoués du 27 avril 1944 et Président du Cercle Austerlitz.

logoassociationvivelaresistancenew.jpg

 

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus