Vive la Résistance

18 mai 2009

Palmarès 2009 du Concours de la Résistance et de la Déportation.

Classé sous Concours de la Resistance et de la Deportation,Palmares 2009 — Vive la Résistance @ 13 h 56 min

La remise des Prix du Concours de la Résistance et de la Déportation, pour le département de l’Orne, s’est déroulée le mercredi 20 mai 2009 à 15 heures, à la Halle aux Toiles d’Alençon.

 

Nous publions ci-après le palmarès 2009 pour le département de l’Orne.

 

Nous adressons nos félicitations à tous les lauréats et notamment aux élèves du collège Louise Michel qui obtiennent cette année 16 Prix ainsi que « le Challenge Edouard Paysant ».

 

Pour accéder au palmarès, cliquez sur l’image ci-dessous.

cnrdvisuelenfantscouleur.jpg

 

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés.

14 mai 2009

Conférence-débat avec Jean-Louis Théobald, le 20 mai 2009 à Alençon.

Classé sous ACTUALITE,CONFERENCE - DEBAT,RENDEZ-VOUS-TEMOIGNAGE — Vive la Résistance @ 11 h 20 min

L’association «  Vive la Résistance »
et le Rotary Club d’Alençon proposent :

Conférence-débat
Avec

 

Jean-Louis Théobald

 

Grand résistant
(Ancien membre de l’équipe de Jean Moulin)

 

Grand Officier de la Légion d’Honneur

 

Mercredi 20 mai 2009
Halle aux Toiles – Alençon
20 H 30
(Entrée libre)

 jlouisthobald01.jpg
Jean-Louis Théobald lors de la « Journée de la Résistance » du 7 mars 2007 à Alençon. 

 

Un parcours exceptionnel :

Jean-Louis Théobald, né à Besançon en 1923, est choisi par Jean Moulin en 1942 à Lyon comme officier de liaison avec le général Delestraint, chef de l’Armée secrète.
Il est arrêté par la Gestapo avec le Général Delestraint, à Paris le 9 juin 1943.
Emprisonné à Fresnes, interrogé à 18 reprises par la Gestapo, Jean-Louis Théobald est condamné, classé N.N. (Nacht und Nebel) matricule 41 444, et déporté en Allemagne avec l’équipe de Jean Moulin.
Evadé durant son transport en janvier 1944 et revenu en France, il passe en Espagne et en Afrique du Nord. Affecté sur sa demande au 1er Régiment de Fusiliers Marins de la 1ère Division Française Libre (1ère D.F.L.), il combat en Italie puis, après le débarquement en Provence, il participe à la libération de la France (Toulon, Lyon, Belfort).
Trois fois blessé avant la fin de la guerre contre l’Allemagne nazie.

Après la guerre, Jean-Louis Théobald sert en Indochine et en Afrique comme administrateur de la France d’Outre-Mer puis diplomate aux USA et en Allemagne.

Jean-Louis Théobald a écrit :
« A vingt ans avec Jean Moulin, de Fresnes à Cassino »
Editions Cêtre 2005

jlthobald.jpg


« La petite équipe que nous formions autour de Jean Moulin en 1942 n’était pas formée à cette activité d’espionnage face à une organisation policière allemande de premier plan.
Plongée dans la clandestinité la plus complète après avoir quitté nos familles, nos études, changé d’identité, de domicile, nous affrontions quotidiennement les polices allemandes, structurées, entrainées, installées.
Notre but était de constituer à travers toute la France une armée de l’ombre et de participer comme nos camarades Français libres qui se battaient dans le désert de Libye à la victoire finale.
Nous ignorions alors que notre destin passait par les prisons, les bagnes, les déportations…
Finalement nous avons gagné mais la plupart de nos camarades sont morts.
Je m’étais promis à Fresnes en 1943 de raconter leur histoire. »

Jean-Louis Théobald

« Dans l’histoire du monde, les plus grandes actions des plus grands peuples sont leurs luttes pour la liberté »

Général de Gaulle, 14 juillet 1941

« Vive la Résistance » vous convie à ce rendez-vous exceptionnel avec la « Grande Histoire » de la Résistance française.

1 mai 2009

Disparition de Serge Ravanel.

Classé sous DISPARITION — Vive la Résistance @ 20 h 09 min

sergeravanelalenon.jpg

Serge Ravanel au collège Louise Michel (Alençon), le 11 mars 2003.

 

Nous avons appris avec une très grande tristesse le décès de notre ami Serge Ravanel, grand résistant et Compagnon de la Libération, lundi 27 avril 2009, à l’âge de 88 ans.

Serge Ravanel était venu témoigner au collège Louise Michel en  mars 2003. Cette rencontre fut un grand moment. Il était notamment question du Concours de la Résistance mais aussi du travail sur les valeurs qui lui était très cher. Car la Résistance fut d’abord un combat pour des principes et des valeurs mené par des hommes et des femmes animés d’un esprit de responsabilité à l’égard de la société. Comme lui, nous pensons que les jeunes sont toujours prêts à s’engager derrière des valeurs d’aujourd’hui telles que la lutte contre le racisme, la solidarité ou la défense de l’environnement.
Nous nous souvenons qu’il avait donné un conseil précieux aux élèves pour leur vie future : agir le plus possible en professionnel. Une exigence qui l’avait sauvé bien des fois dans la clandestinité.
Il demeurera pour nous l’une des plus belles figures de la Résistance, un homme exceptionnel.

Serge Ravanel était notamment Grand Officier de la Légion d’Honneur, Compagnon de la Libération, Croix de Guerre 1939-45 avec palme, et médaille de la Résistance avec rosette.

Pour accéder à la biographie de Serge Ravanel, cliquez sur la photo ci-dessous

sergeravanel.jpg

Le colonel F.F.I. Serge Ravanel, au micro, après la libération de Toulouse.

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus