Vive la Résistance

4 février 2009

Dossier spécial Concours National de la Résistance et de la Déportation 2009. Suite

Classé sous Dossier Special Concours — Vive la Résistance @ 16 h 30 min

THEME NATIONAL 2009 :
« Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi. »

(Suite)


Les enfants dans le ghetto de Varsovie.

 

Nous publions ci-après un témoignage concernant le sort des enfants dans le ghetto de Varsovie. Il y est notamment question de Janusz Korczac (1878-1942), médecin-pédiatre et écrivain polonais, qui fut célèbre dans le monde entier dès avant la deuxième guerre mondiale par ses livres pour enfants et ses ouvrages pédagogiques, ses causeries à la radio polonaise, sa direction d’orphelinats pour enfants catholiques et enfants juifs. Janusz Korczak est en particulier connu pour s’être laissé déporter avec les enfants du ghetto de Varsovie qu’il n’avait pas voulu abandonner. Il a été assassiné avec les enfants dans les chambres à gaz du camp d’extermination de Treblinka le 5 août 1942.

Pour accéder au témoignage, cliquez sur la photo ci-dessous :

enfantjuifdughettodevarsovie.jpg

La célèbre photographie de l’enfant juif du ghetto de Varsovie.

 

« Nous ne voulons pas sauver notre vie. Personne ne sortira vivant d’ici. Nous voulons sauver la dignité humaine »

Arie Wilner, soldat de la ŻOB (Organisation Juive de Combat).

——————————————————————————————————————————————–

Alençon et la Shoah.

 

Alençon, dans le département de l’Orne, fut occupée par les Allemands dès le 17 juin 1940.
Des Français d’origine juive sont « dénaturalisés » en application de la loi du 21 juillet 1940. Juifs « étrangers » et « dénaturalisés » peuvent dès lors être frappés d’internement par décision confiée aux préfets, en vertu d’un décret du 4 octobre 1940. Les juifs « non dénaturalisés » subissent les statuts discriminatoires dès le 30 octobre 1940 et le 2 juin 1941. Puis viennent les rafles, commencées en 1941, amplifiées en 1942 (avec notamment les rafles tristement célèbres du Vel d’Hiv des 16 et 17 juillet 1942). Vichy fait exécuter le travail par des policiers français.
A Alençon, la police française organise les arrestations des familles KAHN et BONNEM les 14 et 15 juillet 1942
.

Pour accéder à la suite de l’article, cliquez sur la photo ci-dessous :

ebonnem02.jpg

Edith BONNEM entourée de ses frères Berthold (à droite) et Rudolph (à gauche).

 

Berthold BONNEM avait 17 ans quand il fut déporté par le convoi n°13 du 31 juillet 1942. Sa sœur Edith, 15 ans, est partie par le convoi n°14 du 3 août et leur frère Rudolph, 13 ans, par le convoi n°42 du 6 novembre 1942. Ils vivaient à Alençon au 25 rue des Granges.
La ville d’Alençon a rendu un remarquable hommage public à Edith BONNEM en 1987 en donnant son nom à une maison de quartier de la ville (inauguration faite en présence de François Mitterrand).

——————————————————————————————————————————————–

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus