Vive la Résistance

  • Accueil
  • > ACTUALITE
  • > Décès de Jacqueline Fournier, ancienne Rochambelle de la 2ème D.B.

19 décembre 2008

Décès de Jacqueline Fournier, ancienne Rochambelle de la 2ème D.B.

Classé sous ACTUALITE,DISPARITION,HOMMAGE — Vive la Résistance @ 18 h 22 min

jacquottefournier.jpg

Jacqueline Fournier (à gauche) et Gabrielle Demay, dite « Crapette »
devant l’ambulance « Tante Mirabelle ».

 

La Résistante Jacqueline Fournier, dite « Jacquotte », l’une des dernières Rochambelles, les conductrices ambulancières de la 2ème  D.B., est décédée le 11 décembre 2008 à l’âge de 98 ans.

Jacqueline Fournier, qui fut l’une des premières Françaises à s’engager aux Etats-Unis dans cette unité créée par Florence Conrad, servit au sein de la 2ème D.B. pendant toute la Campagne de France et d’Allemagne.

Jacqueline Fournier était Officier de la Légion d’Honneur, Médaillé Militaire, Officier de l’Ordre du Mérite , Croix de Guerre 1939-1945.

M. Serge Borochovitch, Président d’honneur de « Vive la Résistance », ses amis et compagnons de Combat de la 2ème  D.B. désirent s’associer et rendre un hommage chaleureux à leur amie « Jacquotte ».

Voici un rapide historique du Groupe Rochambeau :

C’est l’américaine Florence Conrad qui est à l’origine de la création de ce groupe de 44 ambulancières. En 1941 elle décide, avec l’aide de nombreuses femmes américaines, de collecter de l’argent afin d’acheter des ambulances (19 au total) . En Amérique, elle engage 15 jeunes Françaises – comme Jacquotte Fournier – des volontaires qui veulent aider à libérer leur pays des nazis.
Arrivé en 1943 au Maroc, où se constituait alors la 2ème D.B., le groupe a été versé au sein de la 1ère  Compagnie du 13ème  Bataillon Médical dans le Groupement Tactique Warabiot, sous le nom de Groupe Rochambeau en hommage au Comte Rochambeau venu aider les américains lors de la Guerre d’Indépendance.
Leur mission était d’évacuer les blessés de la zone de combat et de les transporter jusqu’au poste de triage traitement (10-20 km du front). Toujours par deux dans chaque véhicule, pendant que l’une prodiguait des soins, l’autre conduisait sous le feu de l’ennemi.
Arrivées près d’Argentan (dans l’Orne) les Rochambelles perdirent de façon mystérieuse l’une d’entre-elles, Micheline GARNIER. Interceptée par l’ennemi après s’être trompée de route, elle fut sûrement faite prisonnière mais on perdit ensuite totalement sa trace. Cette disparition ne fut jamais élucidée.
Serge Borochovitch, blessé le 12 août 1944 à la Croix de Médavy (en forêt d’Ecouves), fut ramassé et soigné par l’une d’entre-d’elles, notre amie Raymonde Jeanmougin.

raymondebrindjonc.jpg

Raymonde Jeanmougin

insignegrouperochambeau.jpg

L’insigne des ambulancières, où figure bien sûr la croix de Lorraine, représente, sur un fond bleu, une ambulance Dodge WC54.

 

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus