Vive la Résistance

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

13 novembre 2008

Colloque international « Les militaires dans la Résistance », Grenoble les 20 et 21 novembre 2008.

Classé sous ACTUALITE,Colloque,CONFERENCE - DEBAT,HISTOIRE — Vive la Résistance @ 14 h 00 min

lesmilitairesdanslarsistance2.jpg

 

L’Institut d’Études Politiques de l’université de Grenoble, la Société des Écrivains dauphinois, et l’Union des Troupes de Montagne proposent un colloque international intitulé « Les militaires dans la Résistance, Ain-Dauphiné-Savoie, 1940 – 1944 ».

Il se tiendra à Grenoble, ville Compagnon de la Libération, jeudi 20 et vendredi 21 novembre 2008.
La journée du 20 novembre se déroulera à l’Institut d’Études politiques de l’Université de Grenoble – Campus de Saint-Martin d’Hères, celle du 21 à l’auditorium du Musée de Grenoble – place La Valette.

Ce colloque, qui rassemble les meilleurs spécialistes nationaux et étrangers de la question, se déroulera sous la présidence d’honneur de Monsieur Pierre Sudreau, ancien ministre et Président de la Fondation de la Résistance.

« L’histoire de la Résistance française fait l’objet d’une abondante documentation et de recherches pluridisciplinaires. Pourtant la participation des militaires à l’action clandestine et à la lutte contre l’occupant reste encore largement méconnue.
De 1940 à 1944, plusieurs milliers de militaires, de tous grades, de toutes origines, de toutes sensibilités, ont rejoint le combat de la Résistance intérieure, prenant leur part dans le relèvement de la France. Ils apportèrent à la Résistance leurs qualités propres, patriotisme, rigueur, connaissance du métier des armes. Ils reçurent en retour la force d’un lien armée-nation, une forme de respect et de fraternité, forgés et nourris dans les épreuves.
A la Libération, silencieux par devoir de réserve, par modestie, ou par méfiance pour les tentatives de récupération politique et détournement des idéaux de la Résistance, peu d’entre eux cherchèrent à se prévaloir de cet engagement. Du reste, beaucoup, dès le lendemain de la guerre se trouvèrent engagés hors de la Métropole. Ceci  eut pour conséquence de minimiser leur rôle aux yeux de l’opinion. Pourtant, dans les seuls rangs de l’Organisation de  Résistance de l’Armée, 2400 militaires périrent, tués au combat ou en déportation, sans oublier les représailles subies par leurs familles. »


Quatre thèmes seront abordés :

  • Le cadre général de la situation, les prémices de la résistance en 1940-1942.
  • L’heure des choix : 1942-1944 ; des exemples de la Résistance en Rhône-Alpes.
  • Le point de vue et les actions des alliés et occupants – historiens étrangers.
  • L’héritage et la mémoire.


Pour connaître le programme détaillé de ce colloque international, cliquez sur le lien ci-dessous.

logoutm.gif

 

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus