Vive la Résistance

  • Accueil
  • > ACTUALITE
  • > Inauguration de l’Historial Charles de Gaulle, Paris/Invalides – Musée de l’Armée.

25 février 2008

Inauguration de l’Historial Charles de Gaulle, Paris/Invalides – Musée de l’Armée.

Classé sous ACTUALITE,HISTOIRE,Inauguration — Vive la Résistance @ 23 h 23 min

bmpretouche.gif

UN MONUMENT AUDIOVISUEL

La cérémonie d’inauguration de l’Historial Charles de Gaulle s’est déroulée le vendredi 22 février 2008 dans la Cour d’Honneur de l’Hôtel National des Invalides.
Le président de la République, Nicolas Sarkozy, et le président de la Fondation Charles de Gaulle, Pierre Mazeaud, ont chacun prononcé un discours devant un parterre impressionnant de personnalités du monde combattant et de la vie politique française, et devant plusieurs milliers de scolaires.
Un hommage particulier a été rendu, en leur présence, aux initiateurs de ce projet que furent dès 2002 le président Jacques Chirac et Yves Guéna (alors président de la Fondation Charles de Gaulle).
Devant le professeur François Jacob, Chancelier de l’Ordre de la Libération, et plusieurs Compagnons de la Libération, ainsi que devant Pierre Sudreau, Président de la Fondation de la Résistance, Nicolas Sarkozy a particulièrement rendu hommage à la France combattante, aux Compagnons de la Libération, dont le dernier sera inhumé dans la crypte du Mont Valérien :
« Ce dernier Compagnon de la Libération aura le visage de tous les combattants des maquis, de tous les combattants de la France Libre qui aux heures les plus sombres de notre histoire ont refusé la défaite. Il aura, ce dernier Compagnon de la Libération, le visage des marins, des paysans, des ouvriers, des cheminots qui ont choisi de résister et de continuer à aimer la France, alors que les chefs pactisaient avec l’ennemi. Ce dernier Compagnon de la Libération aura le visage de tous ceux qui sont tombés, qui ont sacrifié leur vie pour la liberté de la France sur tous les champs de bataille, de ceux qui ont sacrifié leur vie dans les maquis, des fusillés pour l’exemple, de tous les torturés, qui ne voulaient pas parler et grâce auxquels nous sommes aujourd’hui libres et fiers d’être Français. Et ce dernier Compagnon de la Libération, il aura le visage de tous ces déportés qui ont payé bien cher la victoire provisoire de l’idéologie nazie ».
Le président de la République a exprimé l’attachement de la France aux valeurs du gaullisme : « Le gaullisme, c’est le refus de la fatalité. Le gaullisme c’est le mot par lequel nous désignons dans notre histoire la volonté humaine, lorsqu’elle est fermement opposée au renoncement ».

 

logosuite.gif

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus